Sous la pression des défenseurs de l’environnement et de la sécurité des usagers, les décapants de peinture contenant du chlorure de méthylène (aussi appelé dichlorométhane) et de la n-méthyl-pyrrolidone (ou NMP) seront progressivement retirés des tablettes des magasins appartenant ou affiliés à Lowe’s, aux États-Unis comme au Canada. L’AQMAT a parlé avec Sébastien Plourde, président d’une des entreprises visées en raison de son produit vedette Super Décapant. Il se dit prêt à faire face à la situation appréhendée depuis quelques années déjà.

« J’annoncerai bientôt en primeur aux membres de l’AQMAT les détails de la toute nouvelle formule que nous avons mis au point avec une université américaine. Puisque son efficacité sera comparable au Super Décapant actuel, je suis donc confiant que le produit deviendra la nouvelle référence dans le marché », lance avec assurance M. Plourde.

Il est vrai que depuis plusieurs années, le consommateur était tiré entre deux extrêmes : acheter des produits efficaces, mais contenant des produits présentant un certain degré de dangerosité et des produits respectant toute norme, mais à l’efficacité douteuse. Un décapant qui fait le travail tout en étant non nuisible pour l’environnement et sécuritaire pour l’utilisateur trouvera vite sa niche.

D’ailleurs, les autorités de Lowe’s aux États-Unis, tel que rapporté dans les médias américains, entendent s’impliquer dans l’instauration de nouveaux standards dans l’industrie. « Nous avons à cœur la santé et la sécurité de nos clients », affirme Mike McDermott, officier en chef du service client. « C’est pourquoi nous travaillerons de près avec les fournisseurs de l’industrie dans cette catégorie de produits pour que les nouveaux décapants soient à la hauteur des attentes des consommateurs ».

Pour l’heure, Sébastien Plourde se fait rassurant : « Tous les magasins qui tiennent la gamme de Super Décapant, comprenant une série Éco et une variante en aérosol, ne doivent aucunement s’inquiéter. Il suffit de bien informer le consommateur, ce que nos contenants font très bien. »

Légende photo  : Selon le groupe Safer Chemicals, qui a travaillé avec plusieurs autres groupes de défense des consommateurs, plus de 200 000 personnes à travers les États-Unis ont signé des pétitions cette année demandant à Lowe’s de retirer les dissolvants du marché contenant le composé organique couramment connu sous son abréviation DCM.

L’AQMAT est une communauté d’affaires constituée de 1 000 marchands, distributeurs et fabricants de quincaillerie et de matériaux de construction.